MonOlympus.com : le forum Olympus (vraiment) indépendant
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le lieu d'échanges pour les utilisateurs des APN Olympus et pour tous les photographes
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Nike fin de saison : jusqu’à -50% sur une ...
Voir le deal

 

 La fin d'une longue et belle histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Lionel
Animateur
Animateur
Lionel

Masculin Nombre de messages : 3408
Age : 69
Localisation : Normandie
Appareil : Olympus OM2n & 35SP, E1, E3 / Sigma dp Quattro / Yashica Mat 124 G
Date d'inscription : 17/04/2010

La fin d'une longue et belle histoire Empty
MessageSujet: La fin d'une longue et belle histoire   La fin d'une longue et belle histoire Icon_minitimeMar 9 Mar 2021 - 10:28

Je voulais dire un mot alors qu'Olympus vient d'annoncer l'abandon de sa branche photo.

Je sais qu'aucune marque n'est éternelle mais, quand même, ça va faire quelque chose de voir disparaître le nom "Olympus" sur les boitiers que produiront JIP... et c'est probablement tant mieux puisque ni les futurs appareils photos ou ni les futurs objectifs n'auront été conçus par Oly.

C'est ma femme qui m'a offert mon premier reflex, il y a plus de 40 ans : un Olympus OM2. C'est le boitier que je voulais. J'en avais entendu parlé quand j'étais en dermatologie. J'avais surpris le patron parler à quelqu'un de cet appareil et en dire grand bien.

Olympus qui faisait des appareils photos depuis 1933 ou 34 doit beaucoup au designer Yoshihisa Maitani, admirateur du Leica M3, qui a voulu qu'Olympus crée un reflex 24X36 de même taille... et ce fut l'OM1 puis l'OM2... appareils qui bénéficiaient d'une visée reflex immense malgré leur compacité. Olympus avait montré la voie à Nikon, Minolta... qui fabriquaient alors de bons appareils mais bien plus volumineux.

Olympus resta toujours en pointe dans ce domaine (cf. Pen) ce qui explique peut-être pour partie l'adoption du format 4/3 lors du passage au numérique et surtout du Micro4/3 qui en fut issu.

Mon premier reflex numérique a été un Fuji S5 Pro, appareil remarquable dont - AMHA - Fuji n'a pas retrouvé la colorimétrie ensuite. Je l'ai vendu (ce que je regrette comme à peu près tout ce que j'ai vendu par la suite) pour acheter un Olympus E3. Outre qu'il était construit comme un char d'assaut résistant aux intempéries, il avait un système anti-poussière remarquable (je n'ai jamais eu de poussière sur le capteur) et un système de stabilisation 3 axes très innovant. Il n'avait pas la dynamique du Fuji, mais faisait de très belles photos avec une très belle colorimétrie due au capteur Panasonic dont il était doté.

Je possède toujours un E1 et un E3. Je ne m'en séparerai jamais parce qu'il produisent des photos magnifiques et bien que leur pixelisation soit limitée pour notre époque (respectivement 5M et 10M pixels) on peut tirer des A3 sans problème avec les deux.

Un point aussi notable d'olympus se sont les optiques. C'est assez normal de la part d'une firme qui a débuté en faisant de microscopes. Je ne vais pas m'étendre sur les optiques pour boitier argentique sauf pour dire que j'ai un Zuiko 50 F/3.5 macro tout à fait remarquable. En 4/3, la gamme PRO avait le mérite d'être tropicalisée, plus compacte (format 4/3 oblige) et aussi, voire plus, lumineuse que la concurrence (ouverture à glissement limité 2,8-3,5). Mais une des caractéristiques de la plupart des acheteurs étant un conformisme sot, on critiqua ce choix d'ouverture variable sur 2/3 de stop ! C'est je pense ce qui poussa Olympus à sortir une gamme de zoom TOP PRO dont un 14-35 ouvrant à F/2.0 ce qui mettait tout le monde d'accord puisqu'aucun concurrent ne sortait de zoom de cette ouverture. Optiquement ces zooms étaient exceptionnels mais forcément plus volumineux. Et puis en matière d'optiques fixes dans cette gamme TOP PRO il y a eu le mythique ZD 150 F/2.0 que j'ai eu un temps et qui était tout à fait incroyable (je crois que les possesseur de ZD 14-35 pourraient dire la même chose). J'ai eu la chance de faire des photos avec celui que l'on appelait "Little Tuna". Quand je revisionne des photos prises avec cette optique (d'ailleurs tout comme avec le PRO ZD 50 macro), je suis impressionné par la définition, le micro contraste d'images prises avec des boitiers de 5 et 10M pixels.

Olympus qui avait initialement produit un boitier avec un acteur Kodak (le E1) a ensuite longtemps bénéficié de capteurs Panasonic. J'ai regretté qu'Olympus se fournisse ensuite chez Sony car chaque capteur produit une base colorimétrie différente et selon mon goût mes plus belles couleurs en M4/3 je les ai obtenues avec mon Pen EP3 à capteur Panasonic. L'EP5 était indiscutablement un progrès avec sa double molette et son écran mobile mais je ne suis pas parvenu à retrouver la même colorimétrie (j'ai acheté récemment un Panasonic, plutôt qu'un Sony, pour faire des vidéos familiales uniquement pour cette raison.)

En micro 4/3, Olympus a sorti le Pen EP5 et L'OMD EM1 (Mk1) qui sont - selon moi - des aboutissements en matière de ce qu'on peut attendre d'un boitier numérique (je ne raffole pas des surenchères techniques électroniques).

On peut dire que micro4/3 est fait pour des personnes qui veulent associer "le beurre et l'argent du beurre", c'est-à-dire ici le très petit et très léger avec la qualité photo (seuls Fuji (XE3) et surtout Ricoh (GRIII) peuvent prétendre aux mêmes qualificatifs en format APSc... mais pour Fuji il faut se limiter  au pancake 28mm et pour Ricoh l'objectif n'est pas interchangeable).

Bien qu'Oly ait limité la production de ses optiques fixes PRO M4/3 à F/1.2 pour des raisons de tailles, je trouve que ces objectifs ne s'inscrivent plus dans l'esprit du M4/3. Bien sûr, il y avait sans doute une demande. Il fallait satisfaire des photographes qui ne jurent que par les grandes ouvertures - ce qui, soit dit en passant, ne témoigne pas forcément en leur faveur mais il faut bien que jeunesse se passe (malgré cette petite pique, je ne leur jette pas la pierre parce que j'ai longtemps été comme eux jusq'au jour où je me suis rendu compte que F/2,8 était suffisamment lumineux et beaucoup plus intéressant que F/1.4 pour la composition, le flou hors champs prenant part à celle-ci (A l'exception de la macro et parfois pour l'animalier, vous aurez compris que je n'aime pas les profondeurs de champs ultra-courtes qui enlèvent tout intérêt à la composition d'une image et pour cause, il n'y en a plus besoin !) Ceci dit, je conseillerai à un portraitiste en M4/3 qui tient absolument à F1.4 ou F1.2 d'aller chercher une optique argentique avec une bague d'adaptation ; ça lui coûtera un peu voire, plus souvent, beaucoup moins cher, elle sera moins volumineuse et le résultat sera plus joli (sauf s'il veut voir tous les poils et les points noirs ! lol!)

Là où le micro4/3 est génial pour un photographe de ville, de paysage, et même de portrait, c'est avec des optiques compactes et légères de hautes qualité optique type MZD 12, 17, 45, 75 (toutes ayant une ouverture max entre F/1,8 et F2.0) ou encore un zoom comme le MZD 12-40 F2.8 (pour ne parler que d'optiques Olympus Zuiko) On ajoutera à cela les optiques pour photographie animalière qui là seront volumineuses tout en l'étant moins que pour des boîtiers APSc ou le FF.

Olympus a joué de malchance avec la COVID19 et le report des Jeux Olympiques de Tokyo. Son boîtier OMD EM1X était conçu pour les pro tous terrains et la photo à longue distance. Les jeux auraient pu être un tremplin pour relancer la marque...

Je ne sais pas si vous aurez eu le courage de lire ce que vous savez déjà peut-être jusqu'à la fin. Je me suis fait une petite psychothérapie en écrivant cela. Je crains que d'autres marques ne suivent le même chemin notamment Pentax qui, à ma connaissance, n'a pas pris le virage de l'hybride...

Vous m'aurez compris, je pense que JIP c'est un enterrement programmé avec bien sûr tout le blabla de com ad hoc pour faire croire le contraire.

Amicalement. Lionel


Dernière édition par Lionel le Mer 10 Mar 2021 - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
blionack
Modérateur
Modérateur
blionack

Masculin Nombre de messages : 41431
Age : 66
Localisation : Haut-Jura
Appareil : Olympus 8080wz
Canon 6d
Canon 80d
et focales de 14 à 800 mm
Date d'inscription : 25/10/2010

La fin d'une longue et belle histoire Empty
MessageSujet: Re: La fin d'une longue et belle histoire   La fin d'une longue et belle histoire Icon_minitimeMer 10 Mar 2021 - 4:47

Peut-être peut-on s'accrocher à un ultime espoir de continuité ... :spamafote:
Revenir en haut Aller en bas
Gilles
Habitué
Habitué
Gilles

Masculin Nombre de messages : 155
Localisation : Picardie
Appareil : E-M10 E-M5II E-M1
2zooms 5fixes
Date d'inscription : 08/09/2014

La fin d'une longue et belle histoire Empty
MessageSujet: Re: La fin d'une longue et belle histoire   La fin d'une longue et belle histoire Icon_minitimeMer 10 Mar 2021 - 8:57

40 ans de photo, ça me rappelle aussi que j'ai eu mon premier reflex en 1980, un Canon AE1 et son 50 f/1.8 qui revenaient, inusables, d'un baroud en Norvège.
Depuis lors, je suis passé par quasiment toutes les marques, que d'illusoires sirènes m'ont persuadé de changer, en résultant un indécent bilan financier.
Je suis venu puis revenu au µ4/3, avant d'en repartir, parce que les prix s'envolaient, comme le poids et le volume, dans les objectifs à grande ouverture.
Pourtant, je suis de retour en µ4/3, "jamais 2 sans 3" comme dit le proverbe, au moment même où Olympus a revendu, où Panasonic fait douter.

Parce que, lassé du budget infini, j'ai trouvé 2 lots, E-M10 + 9-18 à 100€, E-M10 + 14-150 à 190€, qui m'ont réconcilié avec les zooms et la légèreté.
Parce que je rejette la course folle au toujours + que se livrent Canon et Sony, parce que je ne suis qu'un simple amateur qui n'en a pas besoin.
Parce qu'il est un âge où la vue baisse au point de restreindre l'usage du MF, et où le corps se lasse de porter un matériel lourd et encombrant.
Parce qu'en parcourant les To de photos, j'ai redécouvert des pépites au µ4/3, dont le tirage en version "expo" correspond à mes attentes.

Oui, il y a encore un créneau pour le µ4/3, et je reste confiant en son avenir, même chahuté.
D'ailleurs, j'ai recédé au chant des sirènes, les focales fixes devenant abordables d'occasion.
Et je suis revenu sur ce forum convivial, ayant cru un instant qu'il était hélas devenu inactif.

Et, pour les nostalgique, le E-M10 premier du nom est toujours en vente, neuf :
https://www.photogalerie.com/appareils-photo/hybrides/olympus-pen/olympus-omd-e-m10-body-silver
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Animateur
Animateur
Lionel

Masculin Nombre de messages : 3408
Age : 69
Localisation : Normandie
Appareil : Olympus OM2n & 35SP, E1, E3 / Sigma dp Quattro / Yashica Mat 124 G
Date d'inscription : 17/04/2010

La fin d'une longue et belle histoire Empty
MessageSujet: Re: La fin d'une longue et belle histoire   La fin d'une longue et belle histoire Icon_minitimeMer 10 Mar 2021 - 12:18

blionack a écrit:
Peut-être peut-on s'accrocher à un ultime  espoir de continuité ... :spamafote:
Peut-être si la marque perdure et si JIP dispose de d'une capacité de recherche et développement.
Paradoxalement l'abandon d'Olympus peut peut-être pérenniser le standard en améliorant la rentabilité de Panasonic sur ce créneau... Bon, je ne veux pas donner l'impression que j'y connais quelque chose en la matière ; tout ce que je dis est donc à prendre avec beaucoup de réserves... donc gardons espoir comme tu nous y invite Bruno.
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Animateur
Animateur
Lionel

Masculin Nombre de messages : 3408
Age : 69
Localisation : Normandie
Appareil : Olympus OM2n & 35SP, E1, E3 / Sigma dp Quattro / Yashica Mat 124 G
Date d'inscription : 17/04/2010

La fin d'une longue et belle histoire Empty
MessageSujet: Re: La fin d'une longue et belle histoire   La fin d'une longue et belle histoire Icon_minitimeMer 10 Mar 2021 - 12:36

Gilles a écrit:
40 ans de photo, ça me rappelle aussi que j'ai eu mon premier reflex en 1980, un Canon AE1 et son 50 f/1.8 qui revenaient, inusables, d'un baroud en Norvège.
Depuis lors, je suis passé par quasiment toutes les marques, que d'illusoires sirènes m'ont persuadé de changer, en résultant un indécent bilan financier.
Je suis venu puis revenu au µ4/3, avant d'en repartir, parce que les prix s'envolaient, comme le poids et le volume, dans les objectifs à grande ouverture.
Pourtant, je suis de retour en µ4/3, "jamais 2 sans 3" comme dit le proverbe, au moment même où Olympus a revendu, où Panasonic fait douter.

Parce que, lassé du budget infini, j'ai trouvé 2 lots, E-M10 + 9-18 à 100€, E-M10 + 14-150 à 190€, qui m'ont réconcilié avec les zooms et la légèreté.
Parce que je rejette la course folle au toujours + que se livrent Canon et Sony, parce que je ne suis qu'un simple amateur qui n'en a pas besoin.
Parce qu'il est un âge où la vue baisse au point de restreindre l'usage du MF, et où le corps se lasse de porter un matériel lourd et encombrant.
Parce qu'en parcourant les To de photos, j'ai redécouvert des pépites au µ4/3, dont le tirage en version "expo" correspond à mes attentes.

Oui, il y a encore un créneau pour le µ4/3, et je reste confiant en son avenir, même chahuté.
D'ailleurs, j'ai recédé au chant des sirènes, les focales fixes devenant abordables d'occasion.
Et je suis revenu sur ce forum convivial, ayant cru un instant qu'il était hélas devenu inactif.

Et, pour les nostalgique, le E-M10 premier du nom est toujours en vente, neuf :
https://www.photogalerie.com/appareils-photo/hybrides/olympus-pen/olympus-omd-e-m10-body-silver

D'accord avec toi : la photo numérique m'a conduit aussi à un bilan financier indécent  mais c'est aussi l'époque qui veut cela... le principe qui préside aux GAFA c'est de rentrer dans notre tête pour utiliser le chemin pour nous faire consommer... c'est un apprentissage long et onéreux que de s'en libérer !... et pour positiver quand même, on peut se dire que l'on a fait vivre des commerçants, contribué à limiter la casse budgétaire en France (TVA) et que l'on aura soutenu au mieux des marques dont les smartphones vont réduire probablement encore le nombre.
C'est vrai que le 9-18 est bien ; je ne connais pas le 14-150 mais ces optiques sont encore de belles illustrations de l'intérêt du µ4/3.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La fin d'une longue et belle histoire Empty
MessageSujet: Re: La fin d'une longue et belle histoire   La fin d'une longue et belle histoire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'une longue et belle histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FILESERVE][DVDRiP]Crossfire 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MonOlympus.com : le forum Olympus (vraiment) indépendant :: LA TAVERNE :: Actualité-
Sauter vers: